Réception d’ovules

Qu'est ce que le don d'ovules?

Le don d'ovules appelé également ovodon, est une technique de reproduction assistée consistant au don d'ovules d'une femme à une autre afin que celle-ci obtienne une grossesse. En premier lieu, il est nécessaire que la donneuse soit soumise à un traitement hormonal et une fois les ovules obtenus par le biais de la ponction, ils seront inséminés en laboratoire avec le sperme du partenaire de la réceptrice. Les embryons obtenus postérieurement seront transférés à l'utérus de la réceptrice.

Depuis quand existe l'ovodon et comment fonctionne-t'il?

Le don d'ovules a été autorisé par la législation espagnole en 1988. Il s'agit d'un acte volontaire, altruiste et anonyme. Il est tenté de rechercher une donneuse qui regroupe les mêmes traits physiques principaux que la réceptrice, mais l'identité de la donneuse reste toujours dans l'anonymat le plus absolu et l'unique information qui pourrait être fournie est celle qui aurait une importance en référence avec le contrôle de la gestation, comme par exemple l'âge et le groupe sanguin-Rh.

Qui peut-être donneur d'ovules?

Toute femme d'entre dix-huit et trente-cinq ans désirant aider des couples stériles, saine et sans antécédents de maladies héréditaires peut l'être. Il est nécessaire que son état de santé physique et psychologique soit idéal parce qu'elle sera soumise à une exploration physique complète et suivant ce qu'établit la législation en vigueur, à la pratique d'une série de preuves analytiques et à une évaluation psychologique pour assurer son bon état de santé.

La donation est-elle rétribuée?

Non, la législation défend spécifiquement ce fait. Cependant, les donneuses reçoivent une compensation qui est directement proportionnelle aux dérangements occasionnés et au temps investi pour se soumettre au traitement.

Dans quels cas le don d'ovules peut-il être indiqué?

Les indications peuvent être diverses, mais la plupart des cas correspondent aux femmes qui, bien que disposant d'un utérus normal, présentent l'une des deux altérations suivantes:

  1. Disfonctionnement prématuré de la fonction ovarienne: par exemple, les cas de ménopause précoce ou de femmes qui ont subi des traitements de radiothérapie et (ou) chimiothérapie.

  2. Sont des porteuses de maladies génétiques potentiellement transmissibles ou bien présentent des antécédents d'échecs successifs dans les tentatives de cycles antérieurs de fécondation in vitro, ou bien par faute de réponse au traitement stimulant ou par la mauvaise qualité des ovules ou des embryons. Cependant, contrairement aux cas antérieurs, la fonction ovarienne est conservée.

S'agit-'il d'une technique fréquemment utilisée? Peut-on l'appliquer à n'importe quel âge?

Une augmentation remarquable de la demande de techniques de reproduction assistée et en particulier en terme d'ovodon à augmenté considérablement au cours des dernières années. Le retard dans l'âge au moment du quel les femmes pensent en la possibilité d'avoir des enfants et, en conséquence et la grande demande que génèrent le groupe de femmes de 40 ans ou plus, sont les causes fondamentales qui justifient ce développement. À partir de cet âge, il est bien connu que la capacité reproductrice de la femme autant de forme naturelle qu’à travers une fécondation in vitro, est très inférieure à celle-là des plus jeunes femmes.

Quelles études sont à réaliser à la possible réceptrice et à son partenaire?

Avant d'initier le traitement, il est nécessaire de réaliser une étude basique afin d'écarter des problèmes généraux de santé ou spécifiquement gynécologiques qui pourraient contre-indiquer ou compliquer la gestation qui veut être obtenue. Évidemment, chaque cas requiert un suivi particularisé qui peut amener dans certaines occasions à la réalisation d'études plus complètes. L'évaluation basique inclut:

  1. Histoire clinique et exploration physique. Une exploration gynécologique.

  2. Étude de la cavité utérine au moyen d'une hystéroscopie ou bien d'une hystérosalpingographie.

  3. Échographie gynécologique

  4. Analyse générale complète incluant des études microbiologiques et les groupes sanguins-Rh des deux partenaires

  5. Séminogramme de l'homme


Quelle préparation et traitement doit recevoir la réceptrice?

Il est nécessaire de réaliser un traitement qui prépare l'utérus de la réceptrice et le laisse dans des conditions parfaites pour recevoir les embryons originaires de l'ovodon. Pour atteindre cet objectif, un traitement hormonal est utilisé avec estrogènes et les progestatifs, qui peuvent être administré par une voie orale sous forme de pastille ou par voie transdermique, avec patchs. C'est un traitement doux qui n'a pas l'habitude de produire d'effets secondaires.

Si la future réceptrice appartient au groupe de patientes ayant conservé la fonction ovarienne, il est préalablement nécessaire de faire opposition à la fonction ovarienne spontanée avec une dose unique d'un autre préparé hormonal par voie intramusculaire.

Le premier contrôle échographique est réalisé au bout de 14 ou 15 jours afin évaluer l'état de l'utérus après avoir débuté le traitement avec estrogènes. La dose hormonale est individualisée à partir de ce contrôle. Ce traitement peut arriver à être maintenu jusqu'à 90 jours s'il n'a lieu aucun saignement vaginal. Si celui-ci apparaissait, il serait convenable de recommencer le cycle, en réajustant le traitement en cas nécessaire. Si la grossesse intervient après le transfert d'embryons, la réceptrice doit continuer le traitement hormonal pendant encore quelques semaines, jusqu'à ce que sa situation hormonale se stabilise.

Les embryons obtenus par ovodon peuvent-ils être cryopréservés?

Une fois les ovocytes de la donneuse obtenus au cours de la ponction folliculaire, ceux-ci sont inséminés avec le sémen du partenaire de la réceptrice.Le lendemain, le nombre exact d’ovocytes fécondés est déjàconnu. Si tout va bien, le transfert embryonnaire est réalisé deux à trois jours après la ponction.

Peut-on cryopréserver les embryons obtenus par ovodon?

Si la préparation de la réceptrice est réalisée parallèlement au traitement de la donneuse et que les embryons obtenus sont transférés en frais, nous parlons d’un traitement d’ovodon synchronique.

Dans certains cas, un traitement asynchrone peut être réalisé, c’est à dire que les embryons obtenus par ovodon sont cryopréservés et postérieurement, lorsque les circonstances sont adéquates, ceux-ci sont transférés à la réceptrice.

Les réceptrices qui résident dans des lieux éloignés peuvent-elles entrer dans ce programme sans nécessité d'être présentes dans notre ville durant tout le processus?

Oui, les patientes intéressées par le programme d'ovodon et qui résident loin de Barcelone où à l'étranger, peuvent également entrer dans notre programme.

Notre protocole permet de faire un suivi et un contrôle coordonné qui minimise le temps durant lequel la réceptrice doit rester dans notre ville. Cependant, il est indispensable qu'elle suive le circuit suivant:

  1. Se présenter à une première visite dans FIVclínic pur une évaluation générale du cas, qui servira à recevoir l'information sur les traitements possibles. Il est important d'apporter l'historique médical et toutes les études réalisées préalablement.

  2. Réaliser les tests requis dans chaque cas.

  3. Cryopréserver le sperme du partenaire dans notre banque

  4. Réaliser les contrôles échographiques dans la ville où elle réside, mais en acceptant que le contrôle et l'ajustement de la médication, en fonction des résultats des contrôles antérieurs, soit toujours fait depuis FIVclínic. Il sera nécessaire d'établir le mécanisme de communication le plus approprié à chaque cas, (par téléphone, par courrier électronique, etc.).

  5. Se présenter au centre le jour du transfert embryonnaire.

Quelle est la probabilité de gestation et de complications de la grossesse? Il y a d’effets secondaires ?

Il est possible d’attendre un résultat favorable en approximativement un 50% des cas. Les possibilités de tenir une grossesse multiple s’élève légèrement. Le taux de grossesse ectopique ou d’avortement n’est pas supérieur aux autres techniques de procréation médicalement assistée.

Comment obtenir plus d'information?

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél.: 93 227 98 98

Horaires: du lundi à vendredi de 8 a 21 h, fériés et weekends de 10 a 13 h