Fécondation In Vitro avec cycle naturel

Vers qui est orienté ce traitement ?

Cette technique représente un recours pour les patientes qui n’ont pas obtenu de développement multi folliculaire (de plusieurs follicules) lors de traitements de stimulation ovarienne. Ainsi les possibilités de gestation peuvent augmenter en faisant usage d’ovules de la propre femme. Il peut s’agir également d’une option pour les patientes pour lesquelles la stimulation ovarienne est contre-indiquée comme par exemple lorsque sont associées à la base des maladies déterminées.

Tout ceci permet à ce que la fécondation « in vitro » avec cycle naturel soit un recours utile pour les patientes orientées antérieurement vers le don d’ovules afin d’obtenir une grossesse avec ses propres gamètes.

 

En quoi consiste le cycle naturel?

Cette technique de reproduction assistée consiste à faire le suivi échographique et analytique de la patiente pendant son cycle ovarien normal.

Au cours de ce cycle et pendant la première phase de celui-ci (qui dure environ 14 jours), la patiente est visitée entre 2 à 5 occasions. Ce suivi permet d’évaluer la croissance folliculaire et endométriale, jusqu’au point où la récupération de l’ovule qui est en plein développement soit faisable.

Pendant tout ce processus, la patiente ne se voit administré aucun type de médicament car il est utilisé le cycle naturel dont la propre femme dispose normalement.

Afin d’obtenir l’ovule, la même technique que celle de la FIV conventionnelle est suivie.

La fécondation et le transfert de l’embryon sont réalisés de la même façon que pour les autres cas de fécondation « in vitro ».

Combien de cycles naturels peuvent-être réalisés ? Faut-il attendre beaucoup de temps entre un traitement et un autre ?

Il n’existe pas de nombre maximal de cycles naturels qui peuvent être réalisés. Pourtant, nous savons que suite à 6 essais n’ayant pas aboutis à une grossesse, la probabilité de succès de traitements successifs est très faible.

D’autre part, le fait de ne pas avoir eu recours aux médicaments (dans le cas de ne pas aboutir sur une grossesse lors d’un essai) permet de pouvoir tenter à nouveau au cours du suivant cycle menstruel sans avoir à attendre plus longtemps.