Questions fréquentes concernant le don d’ovules

Pourquoi faire don d'ovules?

Parce que de cette façon, on aide à l'obtention d'une grossesse très désirée à des femmes qui ne peuvent tomber enceintes d'une autre manière. Les causes de ces difficultés peuvent être diverses et incluent entre autres les cas de ménopause prématurée et ceux de femmes qui ont reçu des traitements agressifs de radiothérapie ou chimiothérapie.

Qui peut faire don d'ovules?

N'importe quelle femme âgée de moins de trente-cinq ans, saine et n'ayant pas d'antécédents personnels ou familiaux de maladies héréditaires.

Que faut-il faire pour être donneuse?

  1. Prendre contact avec le Centre, soit en personne, par téléphone ou par e-mail.

  2. Se présenter à une visite de renseignements au cours de laquelle s'explique tout le processus et le traitement, et pendant laquelle une réponse sera donnée à tous les doutes intervenants.

  3. Une fois la décision prise de vouloir être donneuse, il est nécessaire de programmer une visite avec le médecin pour ouvrir l'histoire clinique et pour soumettre une révision gynécologique complète qui inclut une cytologie vaginale et une échographie. Si tout est correct, quelques analyses générales sont pratiquées ainsi qu'une détermination du caryotype et du groupe sanguin avec Rh, en plus de quelques sérologies virales du VIH, de l'hépatite B et de l'hépatite C.

  4. Un entretien sera nécessaire avec le psychologue pour confirmer qu'il n'y ait pas de contre-indications de type psychologique. Le Centre s'adapte aux nécessités et aux horaires des donneuses, en groupant différentes visites et en offrant différentes alternatives d'horaires.

Si l'on confirme que tout est correct, le mois au cours duquel aura lieu la donation sera fixé en respectant toujours les intérêts et les priorités que l'intéressée expose. La signature d'un consentement informé de la part de la donneuse est une condition indispensable pour pouvoir être donneuse.

En quoi le traitement consiste-t-il?

C'est un traitement hormonal de stimulation de l'ovaire qui a pour objectif l'obtention de quelques ovules au cours du même moment. Il s'agit d'une pratique nécessaire car dans une fécondation assistée tous les ovules ne sont pas parfaits pour être fécondé et tous ceux qui ont été fécondés n'évoluent pas jusqu'au stade d'embryons. On ne peut pas non-plus assurer que tous les embryons soient aptes pour être transférés à l'utérus.
Il s'agit d'une médication sous-cutanée qui débute en principe à partir du deuxième ou troisième jour après le commencement de la menstruation et que se maintient entre douze et quinze jours. Il reste indispensable de réaliser des contrôles périodiques, tous les deux jours, avec échographies et analyses de sang tout au long du traitement. Parfois et préalablement au début de ce traitement, il est nécessaire d'administrer également une injection unique intramusculaire pour faire opposition à la fonction spontanée de l'ovaire.

Quand la maturation et la croissance optimale des follicules sont atteintes, la ponction folliculaire est programmée. Celle-ci est réalisée dans le bloc opératoire, sous anesthésie (avec sédation), et dure de 20 à 25 minutes. Elle ne requiert pas de séjour hospitalier. Après la ponction, la donneuse doit rester en repos pendant environ une demi-heure dans une zone de récupération individuelle et comportant tout le nécessaire pour rendre confortable le processus.

Dans les deux semaines postérieures, il sera nécessaire de réaliser quelques contrôles cliniques pour terminer le suivi du cas. En principe, le dernier contrôle est programmé après la règle suivante apparaissant en général environ quinze jours après la ponction folliculaire.

Le don d'ovules comporte-t'il des risques?

Le traitement hormonal n'a pas d'effet sur la fertilité ultérieure de la donneuse. Chaque femme naît avec un nombre concret de follicules dans son ovaire et celui-ci n'augmente pas au cours de la vie. Au cours de chaque cycle menstruel, certains follicules commencent à mûrir, mais au fur et à mesure qu'avance le processus seulement l'un d'eux arrivera à la maturation complète; c'est-à-dire, seulement l'un d'eux ovulera. Le reste des follicules seront perdus sans avoir complété le processus.
 
À travers du traitement hormonal que réalise la donneuse il est tenté que tous ces follicules généralement perdus avant de compléter le processus de maturation, arrivent aussi à la phase finale d'ovulation.

Le traitement peut provoquer une réponse ovarienne excessive seulement dans quelques cas très exceptionnels, moins de 1 % des femmes. Alors a lieu ce que nous appelons le syndrome d'hyperstimulation ovarienne. Cela consiste en une rétention de liquides, une diminution de l'élimination de l'urine et un certain état de malaise général qui peut accidentellement demander un séjour hospitalier et le commencement d'un traitement spécifique afin d'accélérer le processus de récupération qui est en général très rapide.

Les autres types de complications relatives à la technique chirurgicale ou à l'anesthésie sont quasi inexistants grâce à l'utilisation de techniques simples, non traumatiques et qui ne requièrent pas d'intubation trachéale. Tous ces risques, bien que très peu habituels, sont compris dans le consentement informé que la donneuse signe au début du traitement.

La même donneuse peut répéter le processus de don d'ovules autant de fois qu'elle le désire sans mettre en danger sa santé. Cependant, il est recommandé de ne pas surpasser les six cycles de stimulation, qui au cas où ils soient réalisés, sont alors répartis au cours de plusieurs mois afin de ne pas altérer la vie quotidienne de la donneuse.

Quels aspects légaux faut-il connaître?

La loi considère le don comme un acte volontaire, anonyme et altruiste, bien que soit prévue une compensation proportionnelle aux déplacements et à la demande de temps que tout le processus impose.
Parfois, le traitement doit être annulé. Le motif habituel est lié à un excès ou à un déficit de réponse de l'ovaire au traitement hormonal, mais il pourrait être aussi lié à d'autres circonstances conjoncturelles de la dynamique du Centre.

Comment obtenir plus d'information?

E-mail:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone: 93 337 9898
Horaires : du lundi au vendredi de 8 à 20 h, jours fériés et week-ends de 10 à 13 h